La Naissance Prématurée

(Source : Website de Ronesca)

Les bébés prématurés sont nés avant la semaine 37 de gestation et pèsera beaucoup moins que les bébés nés à terme. Ceci est parce que les enfants prennent du poids dans l’utérus entre les semaines 36-40. Les bébés prématurés ont besoin de rattraper cette perte.

Les nourrissons prématurés sont classés comme suit :

  1. Faible poids à la naissance (FPN) : moins de 2.5 Kg (5.5 lbs)

  2. Très faible poids à la naissance (TFPN) : 1 kg (2.2lbs) et 1.5 kg (3.3 lbs)

  3. Extrêmement faible poids de naissance (EFPN) : moins de 1 kg (2.2 lbs)

 

Le but de nourrir les bébés prématurés est d'atteindre le même taux de croissance qu'un fœtus normal du même âge gestationnel. La plupart des réserves corporelles de l'enfant dans l'utérus sont reçues et fixées par le cordon ombilical et le placenta au cours du troisième trimestre. Un bébé prématuré, a donc tendance à avoir de faibles réserves et a besoin des nutriments nécessaires pour atteindre une croissance de rattrapage.

 

Une déclaration pour ESPGHAN (La Société européenne de gastroentérologie pédiatrique, hépatologie et nutrition) met en évidence le fait que «les nourrissons prématurés qui ne parviennent pas à atteindre leur potentiel de croissance au cours des premières semaines de la vie post-natale ont un résultat moins favorable en ce qui concerne la croissance et développement neuronal.

 

La physiologie des bébés prématurés est souvent immature et les enzymes digestives ne sont pas entièrement fonctionnelles donc ils ne peuvent souvent pas tolérer les aliments par la bouche.

En fonction de leur maturité et de la santé globale, ils recevront des éléments nutritifs dans une combinaison de moyens. Cela peut être par la nutrition parentérale totale, une combinaison d'alimentation parentérale et une alimentation entérale minimale ou par une alimentation entérale complète.

Recommandations :

De meilleurs résultats de la gestion des nouveau-nés prématurés, en raison des progrès de la nutrition,  ont donné par des nouvelles recommandations pour les  nourrissons de FPN, TFPN et EFPN.

Les recommandations de Tsang (2005) sont la combinaison des efforts de plusieurs experts pour faire des recommandations pour les nutriments et les apports énergétiques. Ils comprennent des informations sur les éléments nutritifs spécifiques - protéines, glucides, vitamines et minéraux, l'eau et les électrolytes et les lipides. Le rôle de l'alimentation entérale et parentérale est aussi examiné ainsi que le rôle du lait maternel.

 

Les recommandations du LSRO (Life Sciences Research office)  ont été libérées en 2002 aux Etats-Unis et ont traité le contenu nutritif des préparations pour les nourrissons prématurés et les nourrissons de faible poids de naissance. LSRO est un mélange de personnel permanent et des consultants extérieurs qui fournissent des avis objectifs et scientifiques. Ils ont réuni un comité d'experts du monde entier pour faire des recommandations pour les meilleurs soins cliniques des nourrissons prématurés dès la naissance jusqu’à la sortie de l'hôpital.

Nutrition pour les Enfants Prématurés

L'objectif de la gestion nutritionnelle d'un nourrisson prématuré est d'obtenir une alimentation entérale complète le plus tôt possible. Si l'alimentation entérale (par sonde) est initialement pas possible, la nutrition par voie intraveineuse est donnée où les nutriments sont passés dans la circulation sanguine - souvent en utilisant la veine ombilicale.

La Nutrition Parentérale Totale (NPT)

Ceci est également connu comme une hyper alimentation. La nécessité de cette nutrition peut être due à nourrir les enfants souffrant de l'intolérance, la maladie gastrique ou tout simplement pour établir une nutrition entérale. Les nourrissons de poids de naissance très bas peuvent prendre du temps à tolérer l’alimentation par le tube gastrique car ils ont une vidange gastrique et un péristaltisme intestinal retardés.

 

Les taux de survie des nourrissons, qui n’ont pas eu suffisamment un autre soutien nutritionnel, sont considérablement améliorés avec la disposition de la nutrition parentérale.

 

La nutrition parentérale totale fournit rapidement à l’enfant prématuré une nutrition vitale. Elle aide encore à atteindre un bilan azoté positive en réduisant le catabolisme des tissues.

 

Toutefois, il est important d’être conscient des problèmes possibles. Les infections sanguines sont les complications les plus communes et la nutrition parentérale totale est associée à l’hyperbilirubinémie  et l’hyperglycémie. Les enfants peuvent souffrir d’un taux très bas ou très haut de vitamines à cause de l’absence des régulateurs d’absorption habituelle et l’utilisation de la nutrition parentérale avec l’absence de nutriments dans les intestins peut conduire à une atrophie dans l’intestin.

La Nutrition en Tube :

Pour les nourrissons prématurés de plus de 34 semaines de gestation, il est possible que l'allaitement ou le biberon peut être adopté en prenant en considération  la succion, la déglutition et de la respiration.

 

Mais pour les enfants plus jeunes qui ont une respiration compromise ou sont neurologiquement moins bien développés, cela peut ne pas être conseillé1 et les nutriments doivent passer directement dans l'estomac par un tube fin soit par la bouche (oro-gastrique) ou le nez (naso -gastrique). Le lait maternel est l'aliment le mieux toléré et favorise autres avantages ainsi que la nutrition.

                                                                                                                                                                                               

Pour les premiers jours, les bébés prématurés très petits peuvent prendre des «tétées entériques minimales», également connu comme «trophiques» ou «non nutritives». Elles sont données en très faibles quantités en raison de l'incapacité aux grandes volumes6 d'alimentation.

L’alimentation entérale minimale doit être commencée dès que possible, car elle favorise un meilleur gain de poids7,8 et une meilleure capacité pour une alimentation entérique complète9.

 

En outre, le transit intestinal entier est réduit10, la motilité intestinale10 et l’activité du lactose11 sont augmentées et la libération de l'hormone gastro-intestinale est stimulatée11.

Si c’est possible, les parents doivent être autorisés à mettre le tube d'alimentation pour favoriser le contact «peau à peau» et aider à construire un lien avec le bébé.

Passant du Tube vers l’Alimentation 

Les bébés prématurés sont comme tous les autres bébés - certains apprennent plus vite que d'autres et les parents ont souvent besoin d'être rassurés. Ils peuvent prendre des semaines avant qu'un réflexe de succion est assez bien établi pour que les bébés se nourrissent correctement car cela dépend aussi de leurs états généraux et comment prématurément ils sont nés.

 

Si un bébé alimenté par un tube commence à ouvrir et fermer la bouche au cours de l'alimentation, il est probablement prêt à pratiquer la succion. Donnant un mannequin (tétine) peut souvent aider à développer le réflexe. Il a été démontré que cela peut aider le bébé prématuré à faire le passage de l'alimentation par le tube vers l’alimentation normal1.

Parfois appelé «lait non nutritif», il a également montré une aide pour les fonctions moteurs et gastriques2 et craniofaciales / développement dentaire3.

 

Après la naissance, les mères doivent être encouragées à exprimer le lait maternel aussi souvent que possible. Cela peut ensuite être congelé et stocké jusqu’à ce que le bébé soit prêt à prendre.

Mais pour les mères à l'hôpital qui ne peuvent pas fournir du lait maternel, une formule pour les nourrissons à faible poids à la naissance est spécialement conçue est disponible. Cette dernière contient des nutriments particuliers dans des proportions que les bébés prématurés ont besoins et sont généralement données par une sonde naso-gastrique ou oro-gastrique jusqu'à ce que le bébé peut gérer le processus de succion/ déglutition / respiration et ensuite il peut commencer à être nourris au biberon.

Après la Sortie de l’Hôpital

Même au moment où ils quittent l'hôpital, les nouveau-nés prématurés de faible poids de naissance pèsent moins4,5 et ont des réserves de nutriments inférieurs aux bébés nés à terme6. Des «formules pour les prématurés» spécialement développées ont été créés pour fournir des protéines supplémentaires, de l'énergie, des vitamines et des minéraux nécessaires pour les nourrissons prématurés.

 

Le temps nécessaire qu’un enfant a besoin de se nourrir d’une formule pour les  prématurés dépendra de son poids individuel et son progrès. Plus le bébé prématuré est petit à la naissance, plus la formule des prématurés enrichie lui offre des avantages. Il n'y a pas de recommandations  établies pour l’initiation des formules pour prématurés ou quand la transition vers des formules pour enfants à termes doit être faite, mais les études cliniques ont démontré les avantages des formules pour prématurés pour un maximum de 12 mois.

 

Leur utilisation est recommandée par ESPGHAN (La Société européenne de gastroentérologie pédiatrique, hépatologie et nutrition) jusqu'à un âge post-conceptuel de 40-52 semaines 7. L'observation du Comité sur la nutrition, l'American Academy of Pediatrics 2009,  est que les formules pour les prématurés sont souvent poursuivies jusqu'à l’âge correct de 9-12 mois ou jusqu'à ce que le poids du bébé est maintenu pour son âge au-dessus du 25ème  percentile8.